24/05/2018  -  Economie/Finance
« Retour à la liste

Retraite : travailler plus (longtemps) pour gagner plus

Vous êtes salarié(e) et de nouvelles règles peuvent modifier vos décisions pour votre départ en retraite...

 

Les partenaires sociaux s’étaient mis d’accord fin 2015 sur un plan de sauvegarde des régimes complémentaires de retraite dont les réserves s’épuisent rapidement. Certains décrets viennent d’être publiés donc la réforme sera bien mise en place. Quels impacts pour vous ?

 

Les modifications

 

Les régimes complémentaires AGIRC et ARRCO vont fusionner pour mutualiser leurs ultimes réserves financières…

 

Un coefficient de « solidarité » est mis en place. La conséquence est que même à l’âge légal de départ en retraite (62 ans) et avec suffisamment de trimestres pour atteindre le taux plein, il faudra travailler un an de plus pour bénéficier de vos retraites complémentaires intégrales.

 

Exemple : Un salarié remplissant les conditions pour toucher sa retraite de base à taux plein à 62 ans aura le choix entre :

• prendre sa retraite avec application d’une décote de 10 % sur ses retraites complémentaires pendant 3 ans.

• continuer à travailler jusqu’à 63 ans pour ne pas être pénalisé. Mieux encore… s’il prolonge encore sa carrière, sa pension complémentaire pourra être « bonifiée » de 10 % à 30 % pendant une année.

 

 

Conclusion

 

Il y a désormais une dissociation entre l’âge de la retraite à taux plein pour le régime de base et les retraites complémentaires.

 

La réalisation d’investissements patrimoniaux pour obtenir des revenus complémentaires s’avèrent de plus en plus opportun.