12/06/2018  -  Fiscalité
« Retour à la liste

IFI : faut-il corriger votre déclaration ?

La date butoir de déclaration de l’IFI a été reportée au 15 juin pour laisser le temps à l’Administration de publier ses commentaires. Plusieurs points ont été précisés et vont peut-être vous contraindre à corriger votre déclaration.

 

Voici les deux modifications les plus importantes : 

 

Les crédits liés à votre résidence principale

 

Vous pouvez déduire de la base taxable à l’IFI les prêts souscrits pour acheter votre résidence principale (ou souscrits pour réaliser des travaux dans cette même résidence) dans la limite de 70 % de la valeur de votre résidence principale.

 

Exemple : Vous avez acheté votre résidence principale pour 300 000 €. Le prêt contracté à cette occasion est déductible dans la limite de 210 000 € (300 000 € x 70 %).

 

Ainsi, si le montant de votre capital restant dû est de 180 000 €, vous pouvez déduire l’intégralité du prêt. A l’inverse, si le montant du capital restant dû est de 230 000 €, vous pouvez déduire seulement 210 000 €.

 

Les compte-courants d’associés de vos sociétés

 

Sauf cas d’exonération, vous devez déclarer la valeur de vos sociétés détenant de l’immobilier. Pour évaluer ces sociétés, il faut retrancher le montant des passifs (crédits et comptes courant d’associés) à la valeur globale des biens détenus par la société.

 

La déduction des comptes courants d’associés est limitée dans de nombreux cas. Les derniers commentaires indiquent qu’ils peuvent diminuer la valeur de la société lorsqu’ils n’ont pas été constitués dans un « objectif principalement fiscal », c’est-à-dire avant le 1er janvier 2018 (date de création de l’IFI) ou avant que le foyer soit redevable de l’IFI.

 

Attention, l’administration pourrait tout de même remettre en cause la prise en compte des comptes courants constitués en fin d’année 2017 si elle estime qu’ils ont été constitués dans un but principalement fiscal.

 

N’hésitez pas à revenir vers nous pour vérifier ensemble la valeur à déclarer.

 

Comment corriger votre déclaration ?

 

Si vous n’avez pas encore déposé votre déclaration, vous pouvez le faire jusqu'au 15 juin. Si vous avez déjà déposé votre déclaration, vous pouvez la modifier jusqu’au 15 juin, sans pénalité, même si vous l’avez déjà validée.

 

Après le 15 juin, si vous avez déclaré en ligne, vous pourrez modifier votre déclaration à partir du 31 juillet et jusqu’au 18 décembre 2018 sur le site internet www.impot.gouv.fr dans l’onglet « corriger ma déclaration ».

 

Après cette date, il sera encore possible de déposer une déclaration rectificative jusqu'au 31 décembre 2020.