09/02/2016  -  International
« Retour à la liste

Bourse : le Nikkei en pleine débandade

La Bourse de Tokyo a clôturé sur une chute de 5,40% ce mardi, déprimée par le renchérissement du yen et les inquiétudes sur la conjoncture mondiale.

 

Sur la place de Tokyo, les investisseurs ne trouvent plus le moindre coin de ciel bleu. Ne parvenant pas à identifier, ce mardi, un secteur susceptible de soutenir les marchés dans les prochains jours, ils ont encore alimenté un plongeon de plus de 5% du Nikkei 225, celui-ci affichant -5,40% à la clôture. En perdant encore plus de 900 points en quelques heures, l’indice, qui regroupe les valeurs vedettes de la place nippone, est retombé à son niveau d’octobre 2014 et a effacé une partie des gains qui avait permis, ces dernières années, au gouvernement de Shinzo Abe de proclamer « Japan is back » sur la scène économique internationale.

 

Les yeux toujours rivés sur les grandes places de la planète, les traders ont tenu compte ce mardi, comme les marchés américains et européens, de la poussée des inquiétudes sur la conjoncture mondiale et sur la santé du secteur bancaire en Occident pour céder leurs grandes valeurs financières. A la mi-journée, Nomura Holdings plongeait déjà de près de 11%. Mitsubishi UFJ Financial Group reculait de 7,88% quand Sumitomo Mitsui Financial Group voyait son titre perdre 7,3% de sa valeur.

 

Habituellement considérés comme solides, ces titres de banques, relativement épargnées par les déboires de la conjoncture mondiale, servent souvent de refuges aux traders en période d’incertitude. Mais ces établissements sont eux-mêmes malmenés depuis quelques jours par l’imposition de taux négatifs sur une partie de leurs réserves placées auprès de la Banque du Japon (BoJ).

 

 

Source : Les Echos