11/07/2016  -  Patrimoine
« Retour à la liste

En France, combien faut-il gagner pour être considéré comme riche ?

Un sondage Odoxa pour BFM Business montre qu'aux yeux des Français, pas besoin d'être Liliane Bettencourt pour être considéré comme riche. Votre voisin de palier fait peut-être partie du "club des fortunés".

 

Les Français ont une idée très arrêtée de combien il faut gagner pour être "riche". Selon un sondage Odoxa pour BFM Business, est considéré comme riche celui qui gagne 5.000 euros par mois. Une estimation de salaire qui oscille en fonction des années. En 2006, était considéré comme riche celui qui gagnait 4.662 euros par mois, en 2011 6.000 euros et en 2015 5.000 euros.

 

Pour le patrimoine également, les avis divergent au fil des ans. Ainsi, en 2016, les Français estiment qu'une personne qui dispose d'un patrimoine de 500.000 euros est riche. Un chiffre quasi équivalent à ceux de 2006 (481.664 euros) et de 2015 (500.000 euros) mais en nette baisse par rapport à 2011 puisqu'il était à 1.000.000 euros. Cette année, près d'un Français sur trois considère que l'on est déjà fortuné avec un patrimoine de moins de 300.000 euros, même en comptant la résidence principale.

 

Pas de haine, mais pas d'amour non plus

 

Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, les Français ne détestent pas les riches. Mais ils ne les aiment pas non plus! Le sentiment qui ressort du sondage est l'indifférence. Ils sont 68% à la ressentir et ce, qu'ils soient de droite (65%) ou de gauche (70%). Vient ensuite le respect à 31% (40% à droite contre 24% à gauche). Puis la méfiance et la sympathie à égalité, avec 26% des sondages.

 

Gaël Sliman, président d'Odoxa, conclut: "En fait, que ce soit en termes de revenus ou de patrimoine, le 'riche' pour les Français, ce n'est pas Liliane Bettencourt ou Carlos Ghosn – eux ce sont des extraterrestres – c'est son voisin qui gagne à peu près le double de son salaire ou dispose d'un patrimoine (une maison ou une voiture) deux fois supérieur au sien".

 

Le moral économique s'améliore

 

Des manifestations moins présentes et moins violentes couplées à un beau parcours des Bleus à l'Euro et le moral des Français s'envole. Il a bondi de 7 points. Néanmoins, les trois quarts d'entre eux restent pessimistes pour l'avenir.

 

 

Source : BFM Business