21/10/2016  -  Immobilier
« Retour à la liste

Immobilier : les baisses de taux de crédit ralentissent en octobre

BAROMÈTRE MENSUEL DU CRÉDIT IMMOBILIER : L’amplitude de la chute des taux de crédit se modère un peu en octobre après un mois de septembre marqué par des très fortes baisses.

 

La tendance bien amorcée depuis quelques mois de chute des taux de crédit immobilier semble s'atténuer au mois d'octobre. C'est ce que révèle la deuxième édition du « baromètre mensuel du crédit immobilier ». Après un mois de septembre marqué par des fortes baisses de taux, le repli a été moindre en octobre chez les établissements bancaires partenaires du courtier en crédit Emprunt Direct. Les baisses se sont échelonnées de 5 à 10 points de base pour la plupart des dossiers entre septembre et octobre alors que le repli était de 10 points de base entre août et septembre sur l'ensemble des durées. « De même, les barèmes reçus ces derniers jours s'avèrent moins baissiers que ceux transmis en tout début de mois. Il y a une stagnation des taux pour un certain nombre d'établissements bancaires et certains profils d'emprunteurs » souligne Alban Lacondemine, président d'Emprunt Direct.

 

 

Il est même question de « stabilisation » des taux de crédit pour le courtier Meilleurtaux. « Pour la première fois depuis 9 mois, les taux des barèmes bancaires marquent le pas et se stabilisent dans la quasi-totalité des régions françaises, à l'exception de l'Ouest et du Sud-ouest où nous enregistrons à nouveau quelques ajustements baissiers » explique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com. Par voie de conséquence, la grande majorité des grandes villes de France voient leur pouvoir d'achat immobilier se stabiliser. C'est le cas dans 11 villes sur les 20 plus importantes en France. Le pouvoir d'achat baisse dans 4 villes à cause de la hausse des prix, les taux restant stables. C'est le cas à Grenoble, Angers, Lyon et Nîmes où il est diminué de 1m². Il continue d'augmenter dans 5 autres villes (dû à la poursuite de la baisse des taux dans ces villes conjuguée à une baisse des prix). Le Mans est ce mois-ci la grande gagnante en matière de gain de pouvoir d'achat immobilier avec 4m² de gagnés, tandis que Reims gagne 2m², Le Havre, Montpellier et Nantes gagnant quant à elles 1m², selon Meilleurtaux. Durée du crédit et solvabilité des dossiers

 

L'ampleur de la baisse des taux (ou de l'atténuation de la baisse) dépend de la durée des crédits et de la solvabilité des dossiers. « Sur les maturités les plus demandées, les banques appliquent toujours des baisses marquées, afin de conquérir de nouveaux clients » analyse Alban Lacondemine. Ainsi, les baisses ont été plus importantes au mois d'octobre sur les taux à 20 ans et plus (souvent prisés par les primo-accédants) et plus limitées pour les dossiers de maturité 10 ou 15 ans, chez Emprunt Direct. Ces derniers ont bénéficié de taux stables ou en repli de seulement 5 points de base par rapport à septembre, excepté pour les emprunteurs disposant d'un excellent dossier sur 15 ans.

 

Et le mouvement de baisse des taux de crédit pourrait encore ralentir, voire même subir un retournement. « Certaines banques, proches de leurs objectifs, pourraient de facto rehausser leurs barèmes, et conduire le baromètre général à se stabiliser dans les prochaines semaines, voire, à remonter dès décembre ou janvier 2017 » souligne le président d'Emprunt Direct.

 

 

Source : Les Echos