23/09/2014  -  Fiscalité
« Retour à la liste

ISF : près de 600 redevables ont quitté la France en 2012

 

 

Selon le ministère des Finances, le patrimoine de ces exilés fiscaux s’élèvent en moyenne à 6,6 millions d’euros.

 

Si le gouvernement se félicitait en juillet dernier d’avoir mis la main sur une manne de 28 milliards d’euros grâce aux demandes de régularisation d’exilés fiscaux, le dernier rapport de la Direction général des finances publiques (DGFIP) va lui donner l’eau à la bouche. Transmis dans le cadre de la commission d’enquête parlementaire sur l’exil des forces vives, ce document révélé par Les Échos dresse le portrait des Français redevables de l’impôt sur la fortune qui ont quitté le territoire en 2012. Ils auraient été ainsi 587 à passer la frontière, soit 20% de plus qu’en 2011. Et comme ils ne seraient qu’une centaine à choisir de revenir en France chaque année (103 en 2012, 109 en 2011), cela laisse aux agents du fisc, quelques millions à récupérer hors des frontières.

 

La moitié des exilés possède plus de 12,5 millions d’euros

 

Car selon le rapport, les ménages assujettis à l’ISF qui quittent le territoire sont nettement plus riches que les autres éxilés dont le nombre total atteint tout de même 35.000 en 2012 (autant de départs qu’en 2011). La DGFIP estime ainsi que ces 587 exilés de l’ISF ont en moyenne un patrimoine de 6,6 millions d’euros! Près de la moitié d’entre eux (287) posséderaient même en moyenne 12,5 millions d’euros, essentiellement en actions, parts sociales et autres liquidités.

 

Les chiffres de Bercy révèlent en outre que ces exilés disposent de revenus plus que confortables. Sur leur déclaration de revenus de 2011 (dernière année d’imposition disponible) , ils inscrivaient en moyenne 800.000 euros, dont 45 % sont issus de salaires, 15% de pensions et retraites, 14% de revenus du capital et 11% de revenus fonciers. Pour les deux tiers des exilés, le montant dépassait 1,5 million d’euros.

 

 

Source : Le Figaro