31/03/2016  -  Immobilier
« Retour à la liste

La reprise de la construction de logements neufs est enfin là

 

La reprise des ventes depuis début 2015 se reflète enfin dans les statistiques ministérielles de mises en chantier.

 

Enfin ! Depuis l'an dernier, on attendait que la forte progression des ventes de logements neufs des promoteurs, entamée en mars 2015 sous l'effet de l'investissement locatif, se traduise en hausse d'activité pour le BTP. Ca y est : selon les statistiques ministérielles à fin février, les mises en chantier ont augmenté de 3,6 % pour les logements ordinaires (hors résidences seniors et étudiants) sur les trois mois arrêtés à fin février par rapport à la même période l'an dernier. A fin janvier, il n'y avait encore qu'un frémissement (+1,2 %).

 

Cette hausse reste logiquement concentrée sur les logements collectifs (+6,6 %), puisque la croissance des ventes depuis mars 2015 était due au succès du régime fiscal, dit Pinel, auprès des investisseurs en locatif. Les ventes de résidences principales n'ont vraiment repris que plus tardivement, depuis le renforcement du prêt à taux zéro (PTZ) au 1er janvier 2016.

 

Accélération à venir

 

De ce fait, à fin février, les mises en chantier de logements individuels, qui sont typiquement des résidences principales, restent en recul sur trois mois, avec une baisse plus marquée, de 1,4 %, pour les maisons de promoteurs (vendues avec le terrain) que pour les maisons individuelles de constructeurs (vendues hors terrain et souvent moins chères car plus éloignées des villes).

 

Les constructeurs de maisons individuelles représentaient l'an dernier 100.000 mises en chantier (-4% comparé à 2014), contre 190.000 pour les logements collectifs. Une partie des constructeurs a observé un redressement des ventes au second semestre 2015, à l'instar d'un des leaders, Maisons France Confort (+ 15,7 % l'an dernier). « Nos mises en chantier progressent depuis le quatrième trimestre 2015 », témoigne son dirigeant, Patrick Vandromme, également président de l'union des constructeurs et aménageurs (la LCA-FFB).

 

Avec le PTZ renforcé, la reprise, encore partielle, devrait maintenant s'accélérer. Les octrois de permis de construire témoignent de cette accélération à venir. Sur les trois mois arrêtés fin février, les permis concernant les logements ordinaires (hors résidences avec services) ont progressé de 14,6 %. Cela porte à 7,4 % la progression sur douze mois cumulés. Les chiffres globaux sont tirés par un robuste +27,5 % pour les logements collectifs (+11,8 % sur douze mois cumulés).

 

Mystère de la statistique

 

Reste un mystère : les permis délivrés pour les constructeurs de maisons individuelles n'ont progressé que de 1,2 % sur les trois derniers mois. « Cela ne reflète pas le redressement observé dans le secteur », commente, perplexe, Patrick Vandromme. La LCA-FFB a en projet de se doter d'un observatoire chiffré, à l'instar de la fédération des promoteurs. Objectif : ne plus dépendre uniquement de statistiques ministérielles ayant déjà montré, dans le passé, que leur fiabilité était assez relative. Au point qu'elles ont été réformées l'an dernier. Depuis, c'est pire : elles amalgament le neuf et les travaux sur bâtiments existants, ce qui fausse l'analyse de l'état de santé du marché des logements neufs… et fait rager les professionnels.

 

 

Source : Les Echos