28/11/2016  -  Immobilier
« Retour à la liste

Les bâtiments traditionnels échappent à l’isolation par l’extérieur

En cas de ravalement important d’un bâtiment, la loi prévoit une obligation d’isolation par l’extérieur. La mesure qui risquait de défigurer les édifices anciens en pierre ou en bois ne s’appliquera finalement pas à eux.

 

La législation sur l’isolation par l’extérieur, prévue dans la loi sur la transition énergétique et accusée de défigurer des édifices anciens, ne s’appliquera pas au bâti traditionnel, selon un courrier adressé par Ségolène Royal à l’association Sites & Monuments. Dans cette lettre, la ministre de l’Environnement précise que le nouveau projet de décret sur l’obligation d’isolation thermique en cas de ravalement important exclut du champ d’application «les façades qui ne sont pas constituées de briques industrielles, de blocs bétons industriels ou assimilés, de béton banché ou de bardages métalliques», soit le bâti non traditionnel.

 

En outre, précise Ségolène Royal, les bâtiments labellisés «XXe siècle», «relevant de la loi Création, Architecture et Patrimoine, sont également exclus du champ d’application» de ce texte. La ministre souligne que si la rénovation énergétique concerne tous les bâtiments, elle doit «recourir à des techniques et précautions particulières s’agissant du patrimoine bâti ancien compte tenu de la spécificité des matériaux utilisés».

 

Banalisation des façades

 

«C’est une belle nouvelle pour le patrimoine», a réagi le président de Sites & Monuments, Alexandre Gady, en précisant que Mme Royal «a bien voulu, après dépôt d’un recours contre son décret et négociation, limiter l’obligation d’isoler par l’extérieur aux seuls bâtiments composés de matériaux récents». «C’est un combat mené depuis plus de deux ans par Sites & Monuments contre la généralisation de l’isolation thermique par l’extérieur, menaçant de banalisation de très nombreuses façades, qui trouve aujourd’hui un aboutissement heureux», a-t-il ajouté.

 

 

Source : Le Figaro Immobilier