07/07/2015  -  International
« Retour à la liste

Les Français divisés sur le sort de la Grèce

Une courte majorité de Français – 50% – souhaite voir la Grèce sortir de la zone euro, contre 49% qui sont pour son maintien dans l'union monétaire, révèle un sondage paru dans "Le Parisien".


Que pensent les Français de la crise grecque qui secoue l'Eurozone ? Au surlendemain du référendum organisé par Athènes, à l'issue duquel les Grecs ont dit non à leurs créanciers, une chose est sûre, les Français sont une majorité à estimer qu'il faut sortir de l'austérité, selon un sondage Odoxa pour "Le Parisien" paru ce mardi 7 juillet.


Les sondés ne sont en effet que 24% à considérer que les politiques d'austérité sont le seul moyen de sortir de la crise économique, tandis qu'une majorité écrasante de 75% estime "qu'il existe d'autres solutions".


"Il ne s'agit pas là uniquement d'une "vision de gauche" : si les sympathisants de gauche sont 82% à le dire (90% à l'extrême gauche, 77% au PS), les sympathisants de droite soutiennent également l'alternative à 64% (58% chez Les Républicains, 74% au FN), écrit Céline Bracq, directrice générale d'Odoxa, en livrant les principaux enseignements de cette enquête.

 

"Le terme d'austérité, très associé aux institutions européennes, rime sans doute avec inefficacité pour les Français", ajoute-t-elle.

 

Le souhait d'un Grexit progresse en France

Pour autant, les Français sont divisés sur le sort de la Grèce. "Compte tenu des difficultés rencontrées par la Grèce", 49% des sondés souhaitent "que la Grèce reste dans la zone euro" tandis que 50% répondent qu'ils veulent "que la Grèce sorte de la zone euro". 1% des sondés ne se prononce pas sur la question.

 

Ce souhait de voir la Grèce sortir de la zone euro progresse donc, nous apprend ce sondage, puisque les Français n'étaient que 39% à se prononcer pour cette option il y a un mois. Un bond de 11 points, donc.

 

A l'inverse, les Français étaient 57% à réclamer le maintien d'Athènes dans l'union monétaire le 7 juin. Depuis, cette position a chuté de 8 points.

 

Une majorité de Français pour l'allongement de la durée de remboursement

A la question "A quelle solution seriez vous le plus favorable pour résoudre le niveau d'endettement très élevé de la Grèce ?", 55% des sondés répondent souhaiter "allonger la durée de remboursement", 22% veulent "annuler une partie de la dette", et 7% sa totalité. Pour 15% des personnes interrogées, il faut maintenir la dette et ses échéances.

 

"A l'évidence, l'UE doit bouger pour retrouver l'adhésion et la confiance de ses citoyens. Et cela passe, aux yeux des Français, par un assouplissement vis-à-vis des Grecs", commente "Le Parisien".

 

Sondage Odoxa pour "Le Parisien" réalisé par internet le 6 juillet auprès d'un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

 

 

Source : Nouvel Obs