07/04/2015  -  Fiscalité
« Retour à la liste

Les ménages soumis à l’ISF augmentent leurs dons

Les fondations reçoivent de plus en plus de dons provenant de contribuables soumis à l’ISF. A tel point qu’elles sont prêtes à demander à Nicolas Sarkozy de renoncer à sa proposition électorale de suppression de l’ISF.

 

La fondation Apprentis d’Auteuil a rendu public ce jeudi un sondage montrant un engouement croissant des contribuables soumis à l’ISF pour des dons aux fondations.

 

 Des dons ouvrant droit à une réduction d’ISF à hauteur de 75% -dans la limite de 50.000 euros- , ce qui contribue bien sûr à ce succès. Selon ce sondage réalisé début février, le don moyen a atteint 2.519 euros en 2014, contre 2.156 euros l’année précédente. 28% des dons se situent entre 1000 et 5000 euros, 13% au delà.

 

Les fondations, peu nombreuses, sont seules habilitées à recevoir des dons donnant droit à une réduction d’ISF, l’allègement de l’impôt sur le revenu étant en revanche associé à tout don en faveur d’une association -leur nombre est beaucoup plus important- poursuivant un but d’intérêt général. 

Dans le cas d’une réduction d’IR, le don est défiscalisé à hauteur de 75% jusqu’à 520 euros, puis de 66% au delà.

 

 Pour une stabilité fiscale

 Voilà pourquoi les fondations tiennent à ce système mis en place en 2007 de réduction d’ISF attachée à un don. «Nous sommes attachés à la stabilité de la règle fiscale, qui porte ses fruits, quand on voit l’augmentation des dons» soulignent les responsables d’Apprentis d’Auteuil. 

 

Et si l’ISF disparaissait purement et simplement, comme s’y engage le possible candidat à l’élection présidentielle de 2017, Nicolas Sarkozy? Il ne serait plus question, alors, de réduc-tion d’impôt... 

 

«Nous sommes prêts à défendre auprès de lui l’idée d’une stabilité fiscale» répondent les diri-geants de la fondation d’Auteuil. Autrement dit, à demander à l’ex président de renoncer à son idée de suppression de l’ISF...

 

 

Source : La Tribune