04/11/2014  -  Economie/Finance
« Retour à la liste

Les perspectives de croissance s’améliorent…

 

 

Il y a un an seulement, le marché était obnubilé par un seul mot : « tapering ». Les obligations voyaient leur cours augmenter fortement, suite aux derniers commentaires de Ben Bernanke perçus comme un signal posi-tif pour les emprunts d’Etat américain à 30 ans. Parallèlement, les actions étaient considérées comme étant, de loin, la classe d’actifs la plus attractive en raison du contexte de durcissement régulier et progressif de la politique monétaire, confirmant les perspectives de croissance favorables perçues comme favorisant les entre-prises et, par conséquent, les actions.

 

Vers le milieu de l’année 2014, ces convictions avaient nettement changé, alors que dans le même temps, le marché avait obtenu ce qu’il attendait, à savoir la réalité du “tapering » et de nouveaux signes de croissance économique. En effet, à des degrés divers, 2014 s’est inscrite dans le sillage de 2013 – à tout point de vue sauf en termes de comportement des prix. Ainsi, dans un contexte globalement inchangé, les rendements des emprunts d’État américains à long terme se sont redressés à leurs niveaux d’avant le tapering (progression de plus de 20%) et, plus récemment, les cours des actions ont accusé de fortes baisses (les marchés ont perdu entre 5% et 35% par rapport à leurs derniers sommets).

 

Les pronostics d’une « correction » imminente des cours des actions allaient bon train – vraisemblablement en raison de la faible volatilité qui régnait sur les marchés depuis longtemps. Ce qui ne pouvait plus durer ! (Soit dit en passant, cet argument est aussi logique que de prétendre que les taux d’intérêt doivent augmenter pour la seule raison qu’ils se sont situés à des niveaux extrêmement bas pendant longtemps). Dans tous les cas, le consensus des analystes du marché à ce moment-là se montrait, en réalité, plutôt optimiste sur les perspec-tives d’une « correction » – jusqu’à ce qu’elle se concrétise.

 

 

Source : club Patrimoine