08/02/2017  -  Immobilier
« Retour à la liste

Location de bureaux : quels sont les quartiers préférés des entreprises ?

Avec l’arrivée des géants de l’économie digitale, le cœur de Paris est de plus en plus prisé, selon une étude d’un spécialiste des annonces immobilières pour les sociétés.

 

Lentement mais sûrement, l’immobilier de bureaux est train de faire sa révolution. Dans tous les sens du terme... L’hyper-centre parisien est en effet de plus en plus recherché par les entreprises. C’est le principal enseignement de la deuxième étude annuelle de BureauxLocaux, spécialiste des annonces immobilières pour les sociétés. Elle a été réalisée sur la base d’une analyse de plus d’un million de recherches effectuées sur son moteur de recherche et menée auprès des 600.000 utilisateurs du site d’annonces immobilières qui sont à 67% des chefs d’entreprise.

 

Les VIIIe et IXe arrondissements de la capitale, qui concentrent 20% des recherches, sont toujours les quartiers préférés des entreprises, devant les deux arrondissements phares de l’ouest parisien, à savoir le XVIe et le XVIIe. Mais le cœur de Paris, notamment les Ier - qui est passé de la 10e place du classement en 2015 à la 4e en 2016 - et IIe arrondissements, est de plus en plus prisé. Un bouleversement géographique auquel les acteurs de l’économie digitale ne sont pas étrangers. On voit émerger, dans ces quartiers traditionnels de la presse, des géants tels que Facebook, Twitter, Blablacar, Leboncoin ou encore Airbnb qui ont rejoint Google ou Criteo. «Les centres-villes offrent aux cadres trentenaires un environnement de travail en phase avec leur mode de vie, explique Sophie Desmazières, présidente et fondatrice de BureauxLocaux.com.

 

La Défense attire moins

 

Parallèlement, le désamour pour les traditionnels quartiers d’affaires s’amplifie. «Les grands plateaux sans âme ne font plus rêver», ajoute Sophie Desmazières. Confirmation avec La Défense. L’attrait pour le quartier d’affaires, qui a reculé de la 2e place en 2015 à la 6e en 2016, recule sensiblement, bien que le taux de vacance du quartier d’affaires ait atteint 9% contre 12% en 2015. Un taux qui reste très élevé par rapport à celui à Paris (4%) et en Ile-de-France (7%). Quant aux villes préférées des entreprises, elles se situent, comme pour Paris, à l’ouest. On retrouve ainsi sur le podium Boulogne-Billancourt, Levallois-Perret et Neuilly-sur-Seine, trois villes des Hauts-de Seine (92).

 

Même constat du côté de Marseille : l’attrait pour le quartier d’affaires Euromed fléchit, avec un taux de vacance qui passe de 3,4% à 4,1% entre 2015 et 2016. Mais il reste tout de même parmi les quartiers les plus recherchés dans la deuxième ville française la plus peuplée, devant la Castellane et le Prado. On notera qu’à l’instar de Paris, c’est encore et toujours l’ouest la zone la plus prisée.

 

Enfin, Lyon, troisième ville la plus peuplée de France, connaît également quelques changements avec la montée en puissance de quartiers réhabilités et restructurés comme ceux de la Part-Dieu (centre commercial à l’est de la ville) et de Confluence (pôle de commerces et de loisirs situé à l’extrêmité sud de la presqu’île de Lyon).

 

 

Source : Le Figaro Immobilier