29/06/2015  -  Economie/Finance
« Retour à la liste

RSI : le gouvernement dégaine des mesures à effet immédiat

Comme convenu, jeudi 25 juin, le gouvernement a présenté vingt mesures au conseil d’administration du Régime social des indépendants (RSI), à la Plaine-Saint-Denis, afin d’améliorer son fonctionnement. Elles seront mises en place «dès à présent et au plus tard à la fin de l’année», a assuré la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine.

«Le recouvrement doit être réformé en priorité, parce qu’il cristallise une grande partie du mécontentement», a dit la ministre, soulignant également l’importance de «l’amélioration de la qualité des relations du RSI avec ses assurés» et «la simplification des démarches pour les assurés qui relèvent de plusieurs régimes au titre de différentes activités».

Les services du RSI répondront eux-même aux appels

Dorénavant ce sont les services du RSI qui répondront aux appels téléphoniques des 6 millions d’affiliés, et non plus des opérateurs sous-traitants.

Afin de faire le lien entre le RSI et les assurés, des médiateurs de terrain seront déployés dans chaque département d’ici la fin de l’année 2015, comme l’avait préconisé le député PS Fabrice Verdier dans un rapport, rédigé avec la député socialiste Sylviane Bulteau et remis début juin au Premier ministre Manuel Valls.

Simplification des règles d’affiliation

Les règles d’affiliation seront également simplifiées lorsque les assurés exercent plusieurs activités professionnelles simultanément. Les salariés qui créent une entreprise pourront par exemple continuer de recevoir les remboursements de leurs soins par leur caisse primaire d’assurance maladie, sans aucune formalité à réaliser.

«Nous arrivons à la sortie du tunnel, mais il reste encore un effort à fournir pour assurer une qualité de service réellement satisfaisante et rétablir complètement la confiance avec les 6 millions d’affiliés», a déclaré la ministre, accompagnée par le secrétaire d’Etat chargé du Budget Christian Eckert et la secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale et solidaire Martine Pinville.

Multiples erreurs par le passé

Créé en 2006, le RSI essuie de nombreux reproches de ses affiliés: erreurs dans les appels de cotisations, dossiers perdus ou encore interventions d’huissiers sur de fausses données, absence d’appels de cotisations pendant plusieurs années conduisant à des poursuites sans motif ou de mauvaises surprises au moment de la retraite.

Fin avril, plusieurs centaines de travailleurs indépendants venus de toute la France ont manifesté près de Paris pour dénoncer les dysfonctionnements du RSI et demander «des actes» au gouvernement.

Outre les dysfonctionnements, les affiliés dénoncent la faiblesse de leur couverture sociale, tant en matière de maladie, d’invalidité que de retraite, alors que le RSI a «un budget de fonctionnement colossal de 807 millions d’euros annuels».

 

Source : La Tribune