21/10/2015  -  Fiscalité
« Retour à la liste

Surtaxe sur les résidences secondaires : ce n’est pas fini !

La maire de Paris Anne Hidalgo aurait l’intention d’aller encore plus loin, et de renforcer davantage la surtaxe d’habitation, à peine sept mois après l’avoir relevée de 20%.

 

Quand il s’agit de remettre ses comptes à l’équilibre, la mairie de Paris ne recule devant rien. Selon les informations de Capital.fr, la maire de Paris Anne Hidalgo aimerait bien frapper encore un plus grand coup concernant la surtaxe d’habitation sur les résidences secondaires et autres biens meublés non loués, qu’elle avait déjà relevée de 20% il y a à peine sept mois. La maire de Paris compterait profiter du débat d’orientation budgétaire (qui aura lieu lundi prochain) afin de proposer son idée.

 

«Si le Conseil de Paris valide le principe, une étude sera lancée, puis nous rencontrerons le gouvernement pour voir dans quelle mesure un amendement permettant aux collectivités de relever le taux d’imposition peut être déposé dans le cadre du Budget», explique-t-on à la mairie de Paris. S’il n’a pas encore été confirmé, ce «principe» risque bien de faire du bruit...

 

Une majoration de 30% à 40% ?

 

Effective depuis cette année, la surtaxe de 20% sur les résidences secondaires n’a pas permis d’atteindre l’objectif initial, qui était d’inciter les propriétaires d’un bien vacant à le vendre ou bien à le mettre sur le marché de la location. Concernant la majoration, si elle reste pour le moment inconnue, elle pourrait tourner autour de 30% à 40%, selon l’entourage d’Anne Hidalgo, qui précise à Capital.fr que «tout ceci reste à débattre». Heureusement!

 

Rappelons que cet été, Le Figaro Immobilier avait détaillé, dans un article, le bilan de cette mesure un après son application. Résultat: seules 98 communes sur 1200 possibles avaient appliqué la majoration de 20% de la taxe d’habitation.

 

 

Source : Le Figaro