20/06/2016  -  Patrimoine
« Retour à la liste

Vin : AdVini en passe d'acquérir 250 hectares en Bourgogne

La société est entrée en négociations exclusives en vue d'acquérir la maison de négoce Bejot. Celle-ci exploite 500 hectares de vigne, dont la moitié en Bourgogne.

 

C'est une très belle cible. Le groupe familial Bejot et ses 500 hectares de vigne, dont la moitié en Bourgogne, sont sur le point de passer dans le giron du groupe AdVini, un des plus gros acteurs du vin en France. Bejot exploite un très beau domaine viticole riche de marques comme Moillard, Reine Pédauque, Chartron. A titre indicatif, Reine Pédauque seule couvre 4 hectares en pinot noir et chardonnay sur des appellations aussi prestigieuses qu'aloxe-corton, savigny-lès-beaune, corton et corton-charlemagne.

 

La moitié du vignoble non bourguignon de Bejot se répartit entre la Provence pour 50 hectares, où le groupe détient le Château de la Galinière, et la vallée du Rhône ainsi que le Languedoc. Trois régions dans lesquelles AdVini est déjà largement implanté. En Bourgogne, ce dernier n'était présent qu'au travers de son actionnaire, la famille Laroche, détentrice de 6,9 % de son capital et de 91 hectares de chablis.

 

« Nous sommes très complémentaires géographiquement, commente Antoine Leccia, le patron d'AdVini. Bejot a une magnifique équipe, un joli terroir, et une organisation intégrée. » Les banques, présentes dans le groupe au travers d'obligations convertibles destinées à financer le développement, ont très régulièrement investi depuis dix ans. Bejot s'est développé au travers d'acquisitions et grâce à sa croissance interne. Le chiffre d'affaires est réalisé pour moitié à l'international, comme dans le cas d'AdVini. « Adossé à notre groupe et à notre force de vente, Bejot va pouvoir accélérer son développement », affirme Antoine Leccia.

 

Vignobles au Chili et en Afrique du Sud

 

L'opération n'est pas bouclée, mais AdVini est en négociations exclusives et devrait logiquement finaliser en juillet l'acquisition du groupe situé à Meursault. Le montant de l'offre, toujours en négociation, selon Antoine Leccia, n'a pas été divulgué.

 

Bejot Vins et Terroirs, fondé en 1891, emploie 200 salariés et réalise environ 50 millions d'euros de chiffre d'affaires. L'entreprise est depuis quelques semaines secouée par une enquête sur des soupçons de fraude, qui a conduit à la démission du PDG du groupe, Vincent Sauvestre, cinquante-cinq ans, placé en avril sous contrôle judiciaire. L'entreprise est notamment suspectée d'avoir procédé à des dilutions de différentes productions.

 

AdVini possède, quant à lui, plus de 2.000 hectares de vignoble, répartis entre plusieurs maisons de vin en France, parmi lesquelles Jeanjean dans le Languedoc, Laroche à Chablis, Antoine Moueix à Saint- Emilion, etc.,ou encore au Chili et en Afrique du Sud. AdVini exporte dans plus de 100 pays. Son chiffre d'affaires a progressé de 5,7 % en 2015, à 240 millions d'euros. Le résultat net s'est élevé à 5 millions.

 

Source : Les Echos