À New York, la transformation massive de bureaux en logements est en marche

C’est le dernier coup d’éclat du promoteur new-yorkais Harry B. Macklowe. À 85 ans, l’homme d’affaires qui avait acheté simultanément 7 tours de Manhattan en 2007 pour près de 7 milliards de dollars, ne manque pas de flair et d’énergie. Il a, certes, beaucoup perdu avec la crise financière de 2008 mais il a par exemple misé et énormément gagné sur le succès de l’Apple Store de la 5e Avenue. Son projet en cours se présente tout simplement comme la plus importante conversion de bureaux en appartements de l’histoire de New York.

Il y a près de 10 ans, le patron de Macklowe Properties avait jeté son dévolu sur le One Wall Street. Ce vénérable bâtiment historique du cœur de Wall Street commençait à être fatigué et à un moment où les institutions financières commençaient à quitter le quartier et que le secteur devenait de plus en plus vivant, le promoteur a repéré le bon coup à jouer. De passage à Paris, il explique au Figaro en quoi cet immeuble et ce quartier se prêtent à cette transformation. «Ce bâtiment est vraiment au cœur et à l’origine du quartier financier, tout en étant bordé par Broadway, véritable colonne vertébrale de Downtown Manhattan, souligne-t-il. Et surtout, c’est un ensemble immense (125.000 m² NDLR), inhabituel dans ce secteur et qui permet de concevoir une véritable ville dans la ville.»

Les travaux qui doivent s’achever cette année laisseront la place à 566 appartements allant du (très grand) studio au penthouse en passant par l’appartement de quatre chambres. On y trouvera également 16.000 m² de surface commerciale ainsi qu’un centre de bien-être haut-de-gamme sur près de 7000 mètres carrés. Comme il avait misé en son temps sur l’Apple Store, Harry Macklowe attend beaucoup de l’installation d’un supermarché Whole Foods Market de 7000 m² dans son immeuble. L’enseigne très appréciée n’est certes pas aussi neuve que l’Apple Store des origines mais «c’est bien plus qu’un supermarché, cela fait vraiment partie de la vie des gens, on y mange, on y fait ses achats à toute heure», s’enthousiasme Harry Macklowe.

Pour couronner le tout, le One Wall Street est un joyau Art Déco qui a eu droit à une rénovation complète, notamment avec une mise en majesté de son lobby et autres espaces communs. Le promoteur s’est beaucoup investi personnellement pour organiser les logements. Pour optimiser les espaces, il a ramené le nombre de cages d’ascenseurs de 60 à 38 et créé des appartements dont la forme se répète très peu. L’immeuble compte pas moins de 128 types d’appartements! Harry Macklowe a été jusqu’à dessiner lui-même l’habillage texturé des meubles de cuisine… en s’inspirant de ceux qu’il avait déjà dessinés pour son appartement parisien.

Lire l’article : https://immobilier.lefigaro.fr/article/a-new-york-la-transformation-massive-de-bureaux-en-logements-est-en-marche_83687230-b726-11ec-98e2-4a38c16bbb22/