Crédit immobilier : les 4 obstacles qui bloquent actuellement les dossiers des emprunteurs

Crise économique et recommandations des régulateurs bancaires ont compliqué la vie des emprunteurs ces derniers mois. Hausse de l’apport nécessaire, règles d’endettement plus stricte… le point sur les durcissements des conditions de crédit.

Les taux moyens des crédits immobiliers se sont élevés en moyenne à 1,29% en juin, toutes durées confondues, selon l’Observatoire crédit logement CSA. Mais depuis quelques mois, le développement du chômage partiel crée la suspicion chez les établissements de crédits. “De nombreuses banques sont sur le défensive, redoutant que ces mêmes ménages puissent demain basculer définitivement dans le chômage”, explique Gérard Skaf, directeur commercial au sein du courtier Immoprêt. La solvabilité des ménages est donc vraiment mise à mal.” En particulier pour certains profils travaillant dans les secteurs les plus touchés par la crise l’aéronautique, la restauration ou encore l’hôtellerie…

(…) Le HCSF a ainsi demandé aux établissements bancaires de respecter à la lettre la règle d’endettement de 33%, qui prévoit qu’un emprunteur ne peut investir plus d’un tiers de ses revenus nets mensuels dans le remboursement de son crédit.

(…) Les premières victimes sont toutes trouvées : les investisseurs locatifs. Ils représentaient un quart des acheteurs en 2019, “un niveau extrêmement haut historiquement souligne Gérard Skaf. Déjà confronté au remboursement de leur résidence principale, ils n’ont plus les moyens s’endetter à nouveau avec les règles du HCSF. Et ils ne sont pas les seuls à se trouver dans cette situation, car les jeunes primo-accédants et ménages encore plus modestes ne disposant pas d’épargne suffisante doivent s’acquitter de mensualités trop élevées pour eux, les excluant ainsi de la propriété.

 

Source : https://www.capital.fr/immobilier/credit-immobilier-les-4-obstacles-qui-bloquent-actuellement-les-dossiers-des-emprunteurs-1376436#nlref=98ea8cbc845116c4cd693d4a88a61707