Résidences secondaires : la ruée vers l’Ouest

Les prix des résidences secondaires dans l’ex-région Aquitaine ont dépassé ceux de la région Paca. L’Île-de-France reste la région la plus chère.

Le grand Ouest est plus attractif que jamais.  Bordeaux, où les prix ont grimpé de plus de 30 % en 5 ans, est le fer de lance de cet engouement, mais tous les environs en bénéficient. Selon l’Observatoire LPI-SeLoger, l’ex région Aquitaine est passée deuxième au classement des régions où les résidences secondaires sont les plus chères. Avec un prix moyen de 322.600 euros, elle devance la région Provence Alpes Côtes d’Azur (Paca) mais reste derrière l’Île-de-France.

 

Hausse de 6,4 %

Après la région parisienne, ce sont donc les départements de la Gironde, de la Dordogne, du Lot-et-Garonne, des Pyrénées Atlantiques et des Landes où  les résidences secondaires affichent les prix de vente les plus élevés. En hausse de 6,8 % en un an selon les données collectées par SeLoger, la région a notamment bénéficié d’une attractivité renforcée avec la mise en place de la Ligne à Grande Vitesse entre Paris et Bordeaux. Accessible en 2 heures par le rail, la Belle Endormie participe au réveil de la façade Atlantique. Partagée entre le huppé Bassin d’Arcachon, les bocages des Landes, la campagne périgourdine ou le Pays basque, la région ne manque pas d’atouts pour y établir sa résidence secondaire.

 

Lire la suite : https://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/residences-secondaires-la-ruee-vers-louest-1163246