Covid : Valneva confirme son accord pour un vaccin avec Londres et flambe en Bourse

Le laboratoire franco-autrichien pourrait toucher jusqu’à 1,37 milliard d’euros pour la livraison de 190 millions de doses maximum de son futur vaccin contre le coronavirus au Royaume-Uni. A la Bourse de Paris, l’action a bondi à près de 20 % lundi matin.

Le chiffre donne une idée des enjeux financiers de la course au vaccin contre le coronavirus . Lundi, le spécialiste franco-autrichien des vaccins Valneva a annoncé que son accord passé avec le gouvernement britannique, pour lui fournir jusqu’à 190 millions de doses de son futur vaccin contre le Covid-19, pourrait lui rapporter jusqu’à 1,37 milliard d’euros.

« Le gouvernement britannique sécurise la fourniture de 60 millions de doses au second semestre 2021, pour un prix de 470 millions d’euros, avec des options pour la fourniture de 130 millions de doses supplémentaires entre 2022 et 2025 », précise un communiqué du laboratoire qui estime que « l’exercice de ces options (40 millions de doses en 2022 et jusqu’à 90 millions de doses pour 2023-2025) pourrait approcher 900 millions d’euros ».

A la suite de cette annonce, le titre Valneva grimpait d’environ 20 % à la Bourse de Paris dans les premiers échanges lundi et tournait aux alentours de 16 % à 10 heures.

Investissement en Ecosse

Les grandes lignes de cet accord avaient déjà été annoncées en juillet par Valneva qui avait alors fait état d’un protocole non contraignant. La société, qui emploie plus de 500 salariés dans le monde, est présente en Autriche, Suède, Grande-Bretagne, France, Canada et Etats-Unis. En août, elle avait fait état d’une perte nette de 25,6 millions d’euros au premier semestre, pour un chiffre d’affaires de 47,9 millions d’euros.

Valneva, qui prévoit le début des essais cliniques en décembre 2020, indique également que le gouvernement britannique investira dans son usine écossaise de Livingston, afin d’en augmenter la capacité de production mais ne dévoile pas le montant de l’investissement.

Vaccin attendu pour 2021

Le candidat vaccin de Valneva s’appuie sur une approche vaccinale qui a déjà fait ses preuves et tire parti de la plateforme technologique d’Ixiaro, son vaccin contre l’encéphalite japonaise , déjà approuvé par les autorités de santé américaine (FDA) et européenne (EMA).

Si le développement se poursuit au rythme espéré, Valneva prévoit l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché, lors du second semestre 2021.

Source : AFP