Immobilier de luxe : le boom des locations saisonnières

Les restrictions de départ à l’étranger dopent la demande de locations saisonnières dans l’Hexagone.

C’est le retour des « jours heureux » pour les agences immobilières haut de gamme . Après le brouillard du confinement, notamment sur la possibilité de partir en vacances, la demande de locations saisonnières explose. « Nous avons beaucoup plus de demandes de locations que d’habitude », se réjouit Peter Illovsky, directeur de Côte d’Azur Sotheby’s Realty. « Il y a deux fois plus de monde qu’en temps normal », confirme Philippe Thomine Desmazures, du réseau Barnes sur la côte basque et landaise. L’annonce du déconfinement a précipité les Français sur les plateformes de location pour organiser leur départ en vacances.

Airbnb rapporte que les recherches des utilisateurs sur sa plateforme ont doublé le dimanche 10 mai par rapport au début du confinement. « Dès le lendemain du déconfinement, le 12 mai, nous n’avions déjà plus d’offres, et on a toujours énormément de demandes », rapporte Pascal Danneau, directeur d’agence dans le Lubéron. « Nous observons un véritable intérêt renouvelé pour les locations saisonnières haut de gamme sur les différents marchés où nous en proposons à notre clientèle », confirme Alexander Kraft, PDG de Sotheby’s International Realty France – Monaco. Une clientèle qui débourse 5.000 euros par semaine en moyenne pour occuper des villas sur la Côte d’Azur ou un chalet d’été dans les Alpes.

Frontières fermées

Cette forte demande s’explique notamment par les difficultés de départ à l’étranger liées à la pandémie de Covid-19. Les frontières fermées, les futurs vacanciers se recentrent sur l’Hexagone. « On ne sait pas si on va pouvoir voyager donc la France reste le plan A. Ceux qui louent le font d’ailleurs à deux ou trois familles », ajoute Peter Illovsky. « Même s’ils vivaient dans de beaux appartements chers, ceux qui résident en ville ont manqué de  jardin. Donc, depuis le déconfinement, l’idée est de profiter de grands espaces et de verdure, critères devenus très attractifs ». Une envie impérieuse qui rallonge la durée moyenne des locations : 18 jours contre 10 jours les étés précédents.

 

Source : https://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/immobilier-de-luxe-le-boom-des-locations-saisonnieres-1216858