La BCE à l’affût des effets indésirables des taux négatifs

Les banques de la zone euro ont tiré parti des taux d’intérêt négatifs mais la Banque centrale européenne (BCE) est consciente du fait que le maintien prolongé de taux aussi faibles pourrait devenir contre-productif, a déclaré vendredi l’économiste en chef de l’institution, Philip Lane.

“Nous sommes vigilants quant à la possibilité qu’il y ait un niveau de taux directeurs en
dessous duquel un assouplissement aurait des effets pervers et conduirait de fait à un
resserrement des conditions du crédit bancaire: le taux d’inversion”, a-t-il dit lors d’un
colloque à New York.

“Le Conseil des gouverneurs surveille attentivement le risque que l’impact des taux négatifs
sur la rentabilité des banques puisse nuire à la transmission de la politique monétaire à
l’économie réelle”, a-t-il ajouté dans son discours.

 

Source : La financière du Capitole