Le nouveau barème de l’impôt sur le revenu pour 2021

Les nouveaux seuils séparant les cinq tranches d’imposition sur le revenu en fonction du salaire annuel imposable ont été communiqués le 29 septembre dernier en même temps que le texte du projet de loi de finances pour 2021. Le calcul des sommes à régler sur les revenus perçus en 2020 reste le même mais les montants limites ont été indexés sur l’inflation.


Le seul changement réside donc dans les seuils de basculement dans chaque catégorie, qui ont connu une évolution calquée sur celle de l’inflation. Ces revenus-charnières ont chacun augmenté de 0,2 %. Le ministère de l’Économie et des Finances a indiqué dans le texte du PLF vouloir « neutraliser les effets de l’inflation sur le niveau d’imposition des ménages ». Les Français ayant été rémunérés 10 084 euros ou moins cette année seront ainsi non-imposables. Le plafond est supérieur de 20 euros à celui appliqué l’an dernier. Le taux d’imposition le plus bas, fixé à 11 %, s’applique aux foyers dont le revenu annuel imposable est situé entre 10 085 et 25 710 euros.

Entre 25 711 et 73 516 euros, il faudra payer 30 % et même 41 % pour les contribuables ayant touché entre 73 517 et 158 122 euros. La tranche la plus haute concerne les personnes dont le revenu est égal ou supérieur à 158 123 euros. Leur taux d’imposition atteindra 45 %. Ces chiffres correspondent à une part de quotient familial. Ces nouveaux pourcentages de prélèvement viennent remplacer ceux qui avaient été utilisés pour déterminer le taux d’imposition à la source concernant les revenus de 2019.

Le projet de loi de finances a par ailleurs fixé les nouvelles valeurs d’autres chiffres utilisés pour le calcul des sommes dues au titre de l’impôt sur le revenu. C’est par exemple le cas des taux neutres entrant en ligne de compte chez les salariés prélevés à la source et ayant opté pour la solution non-personnalisée et indépendante des impôts. La valeur maximale de l’économie réalisée grâce au quotient familial a elle aussi changé. Elle est passée de 1 567 à 1 570 euros par demi-part.

 

 

Source : https://www.boursorama.com/patrimoine/actualites/impot-sur-le-revenu-les-baremes-et-tranches-d-imposition-pour-2021-devoiles-7cd23b591b4642940edd1ce22d84eef5