Frais bancaires de succession : l’UFC-Que choisir dénonce des tarifs « confiscatoires »

Ces frais prélevés directement par les banques pour clôturer le compte d’une personne décédée sont « opaques » et « confiscatoires », selon l’UFC Que choisir. En moyenne, ces tarifs atteignent 233 euros, jusqu’à trois fois plus que chez nos voisins européens.

C’est une tarification peu connue, mais qui représente une manne bancaire « d’au moins » 150 millions d’euros, selon l’UFC-Que choisir. L’association de consommateurs a étudié les tarifs bancaires de succession , prélevés pour la clôture des comptes des défunts et le transfert des avoirs à leurs héritiers, de 21 banques françaises. La moyenne de 233 euros obtenue pour les tarifs bancaires de succession masque « d’énormes disparités » entre les établissements, pointe l’association. Les tarifs varient ainsi de 120 euros (au Crédit mutuel Centre est Europe), à 527 euros (à LCL), soit cinq fois plus. Des chiffres en progression de 28 % depuis 2012, s’exaspèrent les auteurs du rapport.

Lire l’article : https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/frais-bancaires-de-succession-lufc-que-choisir-denonce-des-tarifs-confiscatoires-1359633?xtor=CS1-25&fbclid=IwAR0EPCNgL0I0gVzOMzhG5U-WhMmur7NEBM1XTdLf2ZGNA7ik7reaoJ9JwhY