Tir de barrage contre le scénario de « grande Sécu » poussé par Olivier Véran

Des assureurs, médecins libéraux et syndicats rejettent l’idée d’étendre le champ d’intervention de la Sécurité sociale, au détriment des complémentaires santé. La question est étudiée dans le cadre du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) qui a tenu une séance houleuse jeudi.

Le pré-rapport du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie propose quatre pistes. Celle qui semble avoir les faveurs du ministre de la Santé, Olivier Véran, propose une extension du champ d’intervention de la sécurité sociale. Ce scénario prévoit un remboursement à 100% des dépenses de santé par l’assurance maladie. C’est ce qu’on appelle la “Grande Sécu ». Ce projet entraînerait la fin des mutuelles complémentaires. Le Haut conseil part du principe que les dépenses de santé sont contraintes et que le système serait plus simple, plus lisible et plus transparent avec une seule entité.

Avantage: Les coûts de gestion des complémentaires seraient supprimés. Ils représentent autour de 7,5 milliards d’euros, et pourraient être redistribués aux ménages.

Cette hypothèse implique un transfert de financement puisque la suppression des complémentaires santé représenteraient un surcoût pour la sécurité sociale de 18,8 milliards d’euros. Les cotisations patronales et la CSG pourraient alors être modifiées. Le HCAAM s’interroge aussi sur l’impact de cette réforme sur les salariés des complémentaires santé. Ils sont environ 100 000. De plus, les mutuelles sont vent debout contre cette piste de travail qui fait beaucoup de bruit.

 

Source : https://www.bfmtv.com/economie/grande-secu-les-4-pistes-proposees-au-gouvernement_AV-202111180423.html

https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/tir-de-barrage-contre-le-scenario-de-grande-secu-pousse-par-olivier-veran-1365206